ESPACE RÉSERVÉ


Retour

 

La vie au lycée

 

La coopération internationale

 

  L’association PEEGETA :  

 

1 Depuis 2003, le Lycée de Coulogne s’est engagé dans une démarche de coopération internationale avec le Mali. Pour ce faire, l’association Peegeta signifiant « Petit Poisson » en Khassonké (dialecte malien), a vu le jour en juin 2006. Des enseignants, des formateurs, des administrateurs et des étudiants, soit trente trois membres, sont mobilisés pour le développement de la pisciculture en région de Kayes.

 

 

2 Un déplacement annuel avec les étudiants de BTSA Productions Aquacoles permet sur place d’apporter un appui technique pour la mise en place de bassins piscicoles et une formation à l’aquaculture aux acteurs locaux.

 


 

De telles missions au Mali offrent aux étudiants l’opportunité de donner une dimension supplémentaire à leur formation aquacole dans un environnement radicalement différent. Bien sûr, au delà de l’intérêt technique, les relations humaines établies sur place avec les Maliens rendent inestimable le bénéfice d’une telle mission. La découverte d’une autre culture est le meilleur rempart contre les préjugés et les aprioris.

 

L’ouverture d’esprit ainsi acquise est une qualité précieuse pour de futurs responsables professionnels.

 


 

  Témoignages de deux membres de PEEGETA  :  

 

La motivation première des étudiants qui s’investissent dans de tels projets est certainement de rencontrer d’autres jeunes et de vivre ainsi un véritable échange culturel.

 

Yohann Doige (étudiant) :

« Je suis au sein de l’établissement agricole depuis quelques années maintenant et cela m’a permis de suivre l’évolution de l’association Peegeta et des différentes missions. Ma volonté d’être membre actif de la structure s’est forgée d’année en année..
Mes motivations sont multiples :
Tout d’abord, l’idée de découvrir un nouveau continent, un nouveau paysage et de nouvelles cultures me ravit. J’ai besoin de me rendre compte de la différence qu’il y a entre un Pays en Voie de Développement et un pays développé tel que le mien. De plus, cette mission me permettra de confronter mes connaissances techniques aux difficultés du terrain qui, je pense, ne sont pas du tout les mêmes que celles que l’on peut rencontrer ».

 

Rémi De Grauw (étudiant) : 

« Le choix de l’établissement c’est fait lorsque j’ai eu connaissance du voyage humanitaire au Mali.
Il me semble important de mettre son savoir technique au profit des autres et d’être présent sur le terrain quand on peut.

Ce type de voyage ne se présente qu’une seule fois dans la vie, il nous permettra de mettre en pratique les connaissances acquises durant notre année sur un terrain démuni de mécanique,  c’est-à-dire un lieu où l’homme a essentiellement besoin de sa « jugeote ».

De plus la découverte d’un autre « monde » avec une culture, des habitudes, un aspect culinaire et un paysage différents permet d’élargir notre savoir mais surtout d’avoir un contact privilégié avec des « états d’esprit bien différents ».

 

  Notre projet :  

 

> Aide au développement d’une pisciculture dans un village malien, Tematessou
> Réflexion à la mise en place d’un programme de formation aquacole au sein d’un centre d’apprentissage agricole, à Samé.
 

 

La dernière mission :

Elle a eu lieu du 31 décembre 2009 au 15 janvier 2010 dans les villages de Tematessou et de Samé Agricole.
 

      Cette année, les membres de Peegeta ont participé à la pêche de l’étang en fonction, et ont travaillé à l’amélioration de l’étanchéité de ce dernier. Des directives ont été laissées au technicien formé sur place pour la mission suivante.
 

Nouveauté : le Conseil Régional du Nord/Pas-de-Calais a demandé à l’association de diagnostiquer le besoin en poisson sur le territoire malien et d’évaluer le besoin en formation. Cette étude aura pour objectif à court terme de former, par la voie de l’apprentissage, des techniciens aquacoles en collaboration avec le Centre d’Apprentissage Agricole de Samé.

 

  Financement de la mission :  

  

Chaque année, les étudiants montent des microprojets afin de financer une partie du déplacement :

 

Ex : un concert caritatif africain au sein du lycée, une vente de chocolats, de bijoux traditionnels africains, soirées étudiantes, des animations autour de l’Afrique pour les enfants …

  

L’autre partie est financée par des appels à projets, notamment auprès du Conseil Régional, et des subventions de divers organismes (Rotary club, CCAS de Coulogne…)

 

 

Nos partenaires :

 

Le lycée de Coulogne a adhéré à deux réseaux : 

Le réseau Coopinter: Agri 59/62 regroupe les établissements de l’enseignement agricole public et privé de la région Nord/Pas-de-Calais. Ses objectifs principaux consistent à réfléchir sur la coopération internationale et l’aide au développement.

Lianes Coopération a pour objectif de contribuer à l’amélioration des projets de coopération et de solidarité internationale en Nord Pas de Calais.

 

Parallèlement à ces deux réseaux, Peegeta collabore étroitement avec une ONG : le G.R.D.R (Groupement de Recherche et de Réalisation pour le Développement Rural). Cette ONG appuie et accompagne les initiatives du lycée, de manière efficace, afin de pérenniser le dialogue et le partenariat entre le Sud et le Nord.

 


  Au cœur de la coopération :  

Au-delà du projet piscicole, Peegeta mène diverses actions de coopération :

> Participation à la journée AlimenTERRE (en octobre)
> Participation à la semaine de la solidarité internationale (en novembre)
> Mise en place d’une opération annuelle « Bol de riz » pour le Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement. Cette année une opération spéciale pour Haïti a été menée, au bénéfice de la Croix Rouge Française.
 

…mais aussi de sensibilisation auprès des élèves et du grand public.
 

 

> Restitutions et débats
> Présentation d’un film documentaire de la dernière mission
> Une correspondance entre l’école de Tematessou et les élèves de 4ème et 3ème du lycée de

Coulogne existe déjà depuis quelques années : une ouverture culturelle Nord-Sud enrichissante.

 

Retour